toucan
The observable effects of climate, habit, diet, and other causes, on length of life, have furnished the pretext for asserting its indefinite extension; and the sandy foundation on which the argument rests is that, because the limit of human life is undefined, because you cannot mark its precise term, and say so far exactly shall it go no further, that therefore its extent may increase for ever, and be properly termed indefinite or unlimited.

An Essay on the Principle of Population
Thomas MALTHUS


Si votre fournisseur le permet
Traduction automatique :
langues autres que l'anglais

Années précédentes
Ce site en libre accès, est protégé par Copyleft, la seule contrainte requise étant d'indiquer ce site comme source, pour garantir cette liberté. On donne aussi des liens destinés à vous aider à retrouver d'autres informations pertinentes, ainsi que des vues plus approfondies sur les sujets qui vous intéressent. Les informations importantes ne sont pas toutes en anglais! Le chinois, principalement le Mandarin (Putonghua 普通话), est probablement la langue parlée par le plus grand nombre de personnes dans le monde, suivie par les langues latines (français, italien, portugais, roumain, espagnol...), et enfin par l'anglais (ou peut-être certaine langues indiennes). De même, le grec fournit la plupart des mots et concepts utilisés en science. Pour des raisons de commodité de communication, la lingua franca de la science est l'anglais, et la majeure partie de ce qui se trouve sur ce site est d'abord publié dans cette langue. L'enseignement généralisé du latin dans les pays de langue latine permettrait facilement, comme au cours des siècles passés, de rétablir une communication ubiquiste de bien meilleure qualité que celle imposée par un anglais mal parlé et appauvrissant la pensée.

Pour comprendre la biologie et être capable d'écrire à son propos ou d'en parler (et de comprendre ce qu'on écrit et ce qu'on dit...) quelques lectures peuvent être utiles. Nous donnons l'adresse de liens dans la Toile pour retrouver des informations importantes. Nous nous référerons à nos propres publications lorsqu'elles sont destinées à un public éclairé non spécialisé. Une page est consacrée à la génomique (pour l'instant en anglais), mais une information plus étoffée peut être trouvée dans La Barque de Delphes publié aux Editions Odile Jacob en mai 1998, (la version en anglais du texte français a été mise à jour en 2003 et réorganisée, The Delphic Boat (Harvard University Press, Cambridge, USA), et donne une vue plus anglo-américaine de la même connaissance).

Nouvelles de la planète

Dernière mise à jour : 25 janvier 2019

L'écriture de cette page a commencé en 2000 à Hong Kong, en anglais, bien avant l'existence de ce qu'on appelle aujourd'hui blog (bloc-notes serait l'équivalent en français). L'information présentée n'essayait pas d'entrer en compétition avec l'information fournie par des agences de presse comme l'Agence France Presse ou Reuters. Elle sélectionnait une information (souvent non découverte par les media habituels et, pour la Chine, provenant d'informateurs avertis). Elle apportait aussi des informations sur l'Histoire des Sciences et la création des concepts utilisés par la biologie moderne, et c'est ce qui se résout aujourd'hui sous la forme d'une mise à jour de la génomique. Un aspect important de la nature intime de la Science a été discuté au cours d'une conférence donnée à l'Université Zhong Shan (中山大學) de Guangzhou (广州) au début des années 1990. Enfin, l'importance de la Chine est particulièrement mise en avant : le monde occidental est si puissant dans sa façon de contrôler les media que cela semble bien nécessaire.

Cette page est désormais moins fournie en termes de mise à jour à propos des maladies émergentes, pour ne pas dupliquer de nombreuses sources très visibles. Plusieurs sites donnent des nouvelles intéressantes à propos de la grippe saisonnière A (H3N2) et de la grippe aviaire (H5N1, H7N9). Il existe aussi une carte quotidienne générale des maladies. Par ailleurs le bloc-notes de Crawford Kilian s'est désormais étendu à toutes sortes d'autres maladies et surveille la Toile avec soin. Le Center for Infectious Disease Research Policy (CIDRAP) de l'Université du MInnesota, et le site de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sont des sources d'information prioritaires. L'information circule aujourd'hui très rapidement, et nous ne donnons donc ici désormais que des compléments. Pour la grippe H7N9 et désormais H3N8 les données sont accessibles directement à notre page en anglais et au centre de surveillance de Hong Kong.

Pour détailler les nouvelles quotidiennes, cliquer sur les triangles,ou cliquer sur "Toutes les nouvelles ". Pour revenir en arrière aller à la page d'accueil, ou au plan du site.

Publications à usage du public général

Toutes les nouvelles | Titres seuls

arrow 25 janvier 2019. La grippe H1N1 est source de narcolepsie chez une partie de la population.
L'origine de la narcolepsie, qui conduit à l'apparition incontrôlée du sommeil est désormais comprise. Il s'agit d'une maladie autoimmune qui apparaît chez une partie de la population (porteuse d'un marqueur HLA spécifique) et qui se déclenche à la suite de l'infection du virus de la grippe, mais pas n'importe lequel, le virus H1N1, désormais assez répandu. Comme la vaccination n'est pas très efficace le vaccin ne semble pas à l'origine de cette maladie (mais il protège alors mal).Si l'on devait l'améliorer il conviendrait de prendre en compte la possibilité de narcolepsie en sélectionnant des variants du virus vaccinal, et il serait utile de faire un typage HLA de la population à risque.
arrow 23 janvier 2019. La désinformation sur les chauves-souris comme propagatrices de maladies fait chuter des populations importantes de ces animaux.
Notre anthropocentrisme est souvent trompeur. Bien que les chauves-souris soient le réservoir de nombreux virus (comme l'homme lui-même), certains d’entre eux capables de franchir la barrière des espèces, cela ne signifie pas que ces animaux extrêmement utiles doivent être chassés jusqu’à se réduire à de très petites populations. Pour le moment, la famille de virus la plus inquiétante est peut-être celle de la grippe. Là, deux (peut-être trois) groupes immunitaires sont vraiment significatifs: H1, H3 (et H2). Alors que les autres groupes peuvent entraîner des maladies dangereuses en cas d’infection importante (H5N1, H7N7, H7N9, H9N2, etc.), ils sont en fait des sources peu probables de pandémies. En revanche, nous devons toujours surveiller de près les virus H3, celles qui infectent nos animaux domestiques (H3N8) en particulier.
arrow  
arrow  
arrow  
arrow