laos
Alors que notre technologie se développe, que nos guerres se multiplient, et que nous envahissont de plus en plus la nature, nous créons des systèmes - des organisations et l'organisation de ces organisations - qui accroissent les risques pour les opérateurs, pour les passagers, pour les passants innocents, et pour les générations futures.

Normal Accidents
Charles PERROW


Si votre fournisseur le permet
Traduction automatique :
langues autres que l'anglais

Nouvelles de la planète 2012-2013

Pour détailler les nouvelles quotidiennes, cliquer sur les triangles,ou cliquer sur "Toutes les nouvelles ". Pour revenir en arrière aller à la page d'accueil, ou au plan du site.

Publications à usage du public général

Toutes les nouvelles | Titres seuls

arrow 22 décembre 2013. Quatre nouveaux cas de grippe H7N9 dans le Guangdong et une épidémie de grippe aviaire H5N2 chez la volaille en Chine du Nord. Les autorités sanitaires chinoises ferment et désinfectent un élevage dans la province du Hebei à la suite d'une épidémie causée par le virus H5N2.
arrow 18 décembre 2013. Un nouveau virus mortel de la grippe aviaire en Chine. Une femme de 73 ans de la province du Jiangxi est morte d'une infection par le virus H10N8. Ce virus avait été identifié dans des marchés à la volaille du Guangdong en 2012 et des ouvriers d'abattoirs australiens ont été trouvés positifs pour le marqueur H10 en 2010 (à la suite d'une épidémie H10N7 chez la volaille). En parallèle un nouveau cas de grippe H7N9 a été rapporté dimance en Chine (Yangjiang, Guangdong).
arrow 6 décembre 2013. Un second cas de grippe H7N9 est identifié à Hong Kong. Un homme de 80 ans en provenance de Shenzhen a été contaminé par le virus H7N9 de la grippe aviaire.
arrow 3 décembre 2013. Le virus H7N9 de la grippe aviaire atteint Hong Kong, où le niveau d'alerte a été levé à "sérieux". Une patiente en provenance de Shenzhen a rapporté le virus H7N9 à Hong Kong, où les autorités sanitaires ont décidé la mise en quarantaine de 17 personnes qui ont été en contact avec le patient. 200 autres personnes sont surveillées étroitement.
arrow 12 novembre 2013. Le MERS coronavirus est pour la première fois découvert chez un dromadaire. Comme nous l'avions remarqué une mystérieuse épidémie chez les dromadaires pakistanais suggérait une possible pour le MERS coronavirus. Une origine chez les camélidés est désormais probable.
arrow 1 novembre 2013. La leishmaniose visérale (kala-azar) devient résistante aux médicaments en Inde. Le kala-azar est une parasitose très grave, transportée par les mouches phlébotomes, qui non traitée tue en moins d'un an. La maladie est soignée par des médicaments à base d'antimoine. Malheureusement, en raison de la contamination de l'eau par l'arsenic le parasite est devenu résistant, parce qu'il existe une résistance croisée contre l'arsenic et l'antimoine chez les parasites.
arrow 25 octobre 2013. Un deuxième cas de grippe H7N9 est rapporté dans la province du Zhejiang. Sur un autre front une épidémie de coronavirus sévit dans les élevages de porcs aux USA.
arrow 15 octobre 2013. Un habitant de la province du Zhejiang est hospitalisé avec une grippe H7N9 sévère. Il s'agit du deuxième cas dans la province depuis fin avril. Le patient se trouve dans un état critique.
arrow 20 septembre 2013. Confusion autour de la séquence du génome du MERS-CoV. Alors qu'une première séquence avait été publiée par l'Erasmus Medical Centre à Rotterdam, le Sanger Centre à Hinxton vient d'en publier une seconde. Les deux séquences diffèrent par 98 nucléotides, ce qui suggère deux virus sensiblement différents. Or elles sont censées provenir du même patient ! Cela accroît l'impression de mauvaise gestion de l'épidémie, alors qu'on ne sait toujours pas d'où vient le virus.
arrow 8 septembre 2013. Alors que plusieurs nouveaux cas d'infection et de décès dus au MERS-CoV sont déclarés au Moyen Orient on ignore toujours la source de la contagion. L'OMS a lancé une alerte à propos de l'épidémie de MERS, mais ne conseille pas de restriction dans les déplacements. Dans le même temps l'Asie se prépare à une résurgence de la grippe H7N9 à l'automne ou l'hiver prochain.
arrow 9 août 2013. Il est possible que l'épidémie due au coronavirus MERS soit transmise par les dromadaires. Nous avions noté, le 18 novembre 2010 un syndrome grippal sévère chez les dromadaires au Pakistan. Serait-ce l'origine du coronavirus MERS?
arrow 25 juillet 2013. Une épidémie causée par un coronavirus (PEDV) cause une mortalité massive chez les porcs aux Etats-Unis. Un nouveau coronavirus est à l'origine de diarrhées mortelles et vomissements chez les porcs dans 14 États américains. Cela rappelle fortement une maladie qui a fait des ravages dans les années 80, avec le passage de l'intestin au poumon, d'une manière qui a précédé l'épisode du SRAS. Un nouveau coronavirus trouvé dans les excréments de chauve-souris en Afrique du Sud est plus étroitement liée à Mers-CoV que n'importe quel autre virus connu. En parallèle, un nouveau cas de grippe H7N9 a été découvert dans la province du Hubei en Chine.
arrow 13 juillet 2013. Un homme est infecté par le MERS-CoV aux Emirats Arabes Unis. Avec le début du pèlerinage à La Mecque, les autorités sanitaires en Arabie Saoudite  recommandent aux pèlerins de porter des masques. La Turquie nie avoir enregistré  des cas de l'infection. On peut peut-être rapprocher la situation actuelle avec une  épidémie causée par un agent pathogène inconnu qui a tué des troupeaux de chameaux au Pakistan, avec des symptômes similaires à ceux de la grippe, en novembre 2010.
arrow 12 juillet 2013. Une épidémie détruit les élevages de crevette au large de la Thaïlande. L'élevage des crevettes est une pratique commune depuis de nombreuses années, avec une augmentation concomitante de toutes sortes de maladies, en particulier causées par des Microsopiridies. La Thaïlande est aujourd'hui affectée par une grave épidémie mortelle causée par Vibrio parahaemolyticus, bactérie marine pathogène cause majeure de gastro-entérite dans le monde entier.
arrow 27 juin 2013. L'épidémie se poursuit : 77 cas d'infection par le MERS-CoV avec plus de 40 morts. A côté de rumeurs, comme ce qui s'est passé il y a trois semaines en Italie, la réalité est préoccupante, avec un développement continu de l'épidémie. Curieusement, le déséquilibre marqué par un excès de cas chez les hommes peut s'expliquer par le fait que les femmes portent la burqua en Arabie Saoudite ...
arrow 4 juin 2013. Dix cas d'infection par le MERS-CoV en Italie ? Si vérifiée, cette information serait à la fois rassurante (le virus serait moins mortel qu'on ne le pense), mais aussi inquiétante puisqu'il pourrait se propager de façon invisible et provoquer des infections mortelles de façon sporadique...
arrow 2 juin 2013. Trois nouveaux cas d'infection par le MERS-CoV est découvert en Italie. Le premier patient français infecté par le MERS-CoV est décédé, et le ministère de la Santé italien rapporte un premier cas de MERS-CoV chez un patient qui s'est récemment rendu en Jordanie et y est resté pendant 40 jours ainsi que chez deux personnes de son entourage. Le temps d'incubation de la maladie semble être plus qu'on ne le pensait, sans doute jusqu'à 12 jours, ce qui implique que des personnes porteuses du virus auraient pu voyager loin de l'endroit d'origine où ils ont été infectés. La source de contamination reste inconnue.
arrow 25 mai 2013. De nouveaux cas de Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient (SRMO) soupçonnés. Le coronavirus récemment émergé au Moyen-Orient (MERS-CoV) a infecté au moins 44 personnes dans le monde, dont 33 en Arabie Saoudite. Le personnel de l'hôpital central de Buraydah, Arabie Saoudite, semble être réticent à revenir travailler.
arrow 19 mai 2013. La présence du nouveau coronavirus SRAS est suspectée dans un hôpital de New York. On a désormais identifié 41 cas dont 20 mortels dans le monde. Selon le Wall Street Journal, des infirmières de l'hôpital Saint-Luc à New York ont affirmé qu'il y a plusieurs cas mal diagnostiqués du nouveau virus semblable au SRAS dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital.
arrow 8 mai 2013. Le nouveau coronavirus est détecté en France chez une personne revenant du Moyen-Orient. En parallèle on s'interroge sur​le nombre réel de cas en Arabie Saoudite. Il semble que plusieurs cas d'infection résultent de contamination à l'hôpital, comme cela s'est produit lors de l'épidémie de SRAS en 2003. Le nouveau virus provoque une insuffisance rénale rapide en plus de troubles respiratoires.
arrow 6 mai 2013. 129 cas et 31 décès dus à la grippe H7N9 en Chine.
arrow 5 mai 2013. Multiples questions posées par les infections virales: réassort des gènes chez le virus de la grippe, et nouveau coronavirus. Alors que l'épidémie de grippe H7N9 semble marquer le pas (128 cas, 27 décès), les infections virales de ce type restent préoccupantes. L'analyse du génome du virus H7N9 montre qu'il provient probablement d'un réassort de quatre virus différents, les virus H9N2, H7N3, H4N9, H11N9 de la grippe aviaire, dont nous avons évoqué certains depuis l'origine de ces notes. Cela indique une série d'événements qui se sont produits dans la durée. Il est donc très probable que la genèse de virus dangereux peut prendre de très nombreuses voies, et l'idée de réaliser des expériences en laboratoire pour les comprendre, loin d'être justifiée, semble très dangereuse, puisqu'elle ne fait qu'accroître la propension naturelle de ce virus à donner des formes nouvelles et dangereuses. A cet égard, les expériences qui viennent d'être publiées dans la revue Science, décrivant un réassort entre le virus H5N1 et le virus de la pandémie actuelle H1N1, capable de se propager chez les mammifères, semblent particulièrement mal venues. La soif de notoriété, et le désir de connaître, associé à la démesure qui fait croire que cela est possible, sont une tendance naturelle, malheureusement. Mais toute vérité n'est certainement pas bonne à dire! Enfin, le coronavirus présent au Moyen Orient vient de faire de nouvelles victimes (27 cas et 16 décès): on ne connaît toujours pas son origine, ni l'origine de la contamination, ce qui est là aussi, très préoccupant. Cependant les infections correspondantes peuvent être plus facilement maîtrisées que celles de la grippe, car, au contraire de cette dernière, il semble bien que seuls les patients fiévreux soient contagieux, ce qui permet l'établissement d'une quarantaine efficace.
arrow 20 avril 2013. L'épidémie de grippe H7N9 continue sa lente progression. 101 cas, 20 décès, avec un biais pour les hommes âgés (mais la statistique n'est pas significative). Cela ressemble à la grippe saisonnière. Et l'origine de la maladie reste toujours mystérieuse, avec quelques indications d'une possible transmission de personne à personne. Le tremblement de terre au Sichuan pourrait déclencher des mouvements de population qui pourraient propager la maladie. Il peut être important de se rappeler que dans de nombreux cas de grippe H7, la contamination se faisait par les yeux.
arrow 17 avril 2013. La source de la contamination par le virus H7N9 reste inconnue. 83 cas, 17 décès, ce qui indique une petite accélération du taux d'infection (statistiquement non significative). Avec les beaux jours il devient probable que la maladie va disparaître, mais elle pourrait revenir à l'automne, en d'autres lieux, après que le virus aura été déplacé par les oiseaux migrateurs (qui semblent peu affectés par le virus) de son centre actuel vers de nouveaux horizons. Une proportion importante des patients ne semble avoir eu aucun contact avec des oiseaux, ce qui rend l'origine de la maladie très énigmatique. Les conséquences économiques pour le marché de la volaille sont considérables car le public a choisi de n'en plus consommer (alors que le virus ne résiste pas à la cuisson)
arrow 14 avril 2013. Le Henan est affecté par l'épidémie H7N9. Carte mise à jour. 60 cas, 13 décès. 2 cas dans le Henan.
arrow 13 avril 2013. Le premier cas de grippe H7N9 a été identifié à Pékin. Une fillette de 7 ans, fille d'un marchand de volaille a été hospitalisée à Pékin avec les symptômes de la grippe, identifiée comme due au virus H7N9. Cela porte à 44 le nombre des cas identifiés, avec 11 décès. Tant que l'augmentation du nombre des cas reste linéaire nous cesserons de les rapporter. Les grands media et les sites de référence indiqués au début de cette page suffisent à donner l'information. Le dernier cas identifié à Shanghai est le mari d'une personne infectée plus tôt par le virus. Les autorités sanitaires locales évaluent la possibilité que ce soit une transmission P2P (personne à personne). A 9 heures (heures de Hong Kong) ce soir le résumé donné par les autorités sanitaires de Hong Kong est de 49 personnes infectées, et 11 décès.
arrow 11 avril 2013. L'épidémie de nouvelle grippe continue son chemin linéaire. Il est désormais possible d'avoir une image de la situation des foyers d'infection (cliquer sur la carte map1h7n9pour aller à Google Maps). Un problème majeur de cet épisode (et de tous ceux qui lui ressemblent) est la formation de réactions disproportionnées, en particulier au fur et à mesure que des informations erronées se propagent via Twitter. Le nombre des cas sérieux ne reflète peut-être qu'une partie du nombre des cas qui pourraient être bien plus nombreux si la maladie est généralement bénigne chez beaucoup, ce que nous ne savons pas pour l'instant. L'agence Xinhua agency rapporte 38 cas dont 10 décès.

Selon le Key Laboratory of Pathogenic Microbiology and Immunology, il semble que le virus soit un réassortant combinant un virus d'oiseau sauvage d'Asie Orientale (corée en particulier), et des oiseaux domestiques de la région voisine de Shanghai, le Zhejiang ou le Jiangsu.

arrow 10 avril 2013. Emerging Microbes and Infections publie l'histoire de l'épidémie de grippe H7N9. Avec sa base solide à l'Université Fudan à Shanghai, la revue EMI publie un premier compte rendu détaillé de l'épidémie de grippe H7N9. Le nombre total de cas en Chine est de 33, avec 9 décès.
arrow 9 avril 2013. Augmentation linéaire du nombre de cas de grippe aviaire H7N9. Le nombre de personnes contaminées atteint maintenant 28, avec 8 décès. Une rumeur conspirationniste se répand en Chine, qui attribue cette flambée à une action bioterroriste américaine! Cela nous rappelle la situation au cours de l'épidémide de SRAS, lorsque j'ai dû me battre contre cette idée au sein de mon propre laboratoire à Hong Kong.
arrow 7 avril 2013. De nombreux variants du virus de la grippe sont répandus dans le monde. Nous avions rapporté l'infection mortelle de groupes de phoques l'an dernier. La cause de leur maladie est un virus grippal, de la forme H3N8 (qui infecte le chien). Le virus H7N7 est présent dans des élevage de volaille un peu partout, mais ne cause pour l'instant que des infections relativement bénignes chez l'homme. Récemment, un virus H4N8 a été trouvé dans un élevage de porcs dans le Guangdong, un virus H11N3 chez le canard dans la province du Jiangsu, et une souche H4N2 chez le canard à Shanghai. Il existe bien d'autres types, et, au sein d'un même type il existe de nombreux variants. La triade la plus fréquente qui conduit à l'infection humaine est la suite canard -> porc -> homme.

Il y a désormais 20 cas en Chine, dont 6 mortels. Par chance, il semble bien que la neuraminidase de type N9 (l'enzyme qui joue un rôle essentiel dans la libération et la propagation de particules virales, à la suite du cycle de réplication intracellulaire du virus) soit sensible à l'inhibiteur peramivir (démontré en 2006).

arrow 6 avril 2013. Attention à protéger vos yeux. Les marchés de volaille vivante de Nanjing sont fermés après l'identification de nouveaux oiseaux contaminés. Il est urgent d'analyser en profondeur les conséquences des infections par le virus de la grippe H7. Ces virus ont longtemps été connus pour      contaminer le personnel des élevages de volaille, en particulier à l'origine de conjonctivites. Il est donc important de se rappeler de ne pas toucher les yeux dans un situation où l'on risque une contamination.
arrow 5 avril 2013. Les marchés spécialisés dans la volaille sont fermés à Shanghai en raison de la grippe H7N9. Le nombre de personnes infectées a augmenté et un pigeon s'est avéré être porteur du virus, malgré le fait qu'il semblait apparemment en bonne santé. Les animaux suspectés d'être porteurs du virus sont abattus. Les bouchers, éleveurs et vendeurs de volailles, et le personnel de l'industrie de transformation de la viande sont particulièrement surveillés désormais.

Hong Kong a relevé son niveau d'alerte. Nous sommes à la phase 0 niveau 2 d'alerte de l'OMS: infection humaine confirmés dans deux cas ou plus, mais aucune transmission de personne à personne (P2P).

La grippe est une maladie des anatidés (canards, oies et autres), et la raison pour laquelle elle se propage à l'homme vient de nos habitudes. Par exemple, les paysans chinois élèvent couramment ensemble canards et cochons pour leur alimentation personnelle (l'idéogramme chinois pour la «famille» est un cochon sous un toit). Le virus, généralement inoffensif pour le canard, va se propager au porc, puis à l'homme. De temps en temps, le virus se propage à d'autres oiseaux, avec des symptômes plus sévères (en raison de sa moindre adaptation à ces hôtes inhabituels ). C'est le cas de la récente grippe du poulet H5N1, qui a probablement commencé à partir d'un réassortiment de génomes de souches infectant diférentes espèces, en 1997. Les nouvelles formes du virus ont toujours tendance à explorer de nouveaux hôtes. Le virus H7N7 est largement répandu chez la volaillea, dans le monde entier, et il est probable que le nouveau virus H7N9 vienne d'un réassortiment du génome de ce virus avec un autre virus contenant le marqueur N9, après co-infection chez un même hôte (encore inconnu). Les nouveaux virus sont soit tués rapidement par les différents niveaux du système immunitaire - et rien n'est visible - soit ils causent des ravages, souvent extrêmement sérieux. Dans ce cas, parce qu'ils sont moins adaptés, ils ne se propagent pas facilement dans la communauté des nouveaux hôtes. Cela semble être le cas de l'épidémie de grippe aviaire actuelle, sans transmission P2P pour le moment.

Le danger viendra si des mutants du virus commencent à s'adapter à leurs nouveaux hôtes humains. Bien qu'ils soient moins (mais quand même) mortels, ils vont commencer à se propager d'homme à homme. C'est la situation que redoutent toutes les autorités de santé dans le monde. Une conséquence de ces observations est que les virus qui pourraient devenir les plus dangereux sont soit ceux qui partiront d'une espèce d'Anatidés (probablement le canard domestique) et se propageront à un mammifère, puis à l'homme, ou des virus infectant un autre type d'oiseaux et atténués directement chez l'homme (cela peut être la route suivie à l'heure actuelle par le virus). Il est important d'être conscient que le virus qui va créer l'épidémie a été présent dans l'environnement bien avant que l'épidémie ne commence. Il est donc de la plus haute importance de surveiller les changements moléculaires (analyse du génome du virus) d'une manière systématique. La situation en Chine n'est pas encore comprise, et à l'étude.

En ce qui concerne l'origine du virus, il y a très peu de données sinon une identification en Espagne en 2010 chez un canard sauvage .

arrow 3 avril 2013. Les autorités chinoises élèvent le niveau d'alerte pour la grippe aviaire H7N9. Plusieurs nouveaux patients ont été découverts infectés par le virus H7N9. Il n'y a heureusement pas encore d'indication de contamination de personne à personne. Cependant, l'origine de la nouvelle souche du virus est inconnue. Jusqu'à récemment, cette souche du virus de la grippe n'a causé que des infections bénignes chez l'homme. On sait toutefois que le virus H7N9 se reproduit bien dans les poumons des furets, un bon modèle pour l'étude de la maladie chez l'homme.
arrow 31 mars 2013. Une situation semblable à celle de l'hiver 2002-2003 se répète, avec l'apparition de virus mortels de la grippe et un nouveau coronavirus. Le nouveau coronavirus découvert au Moyen Orient continue à tuer les patients atteints, alors qu'un virus de la grippe aviaire d'un nouveau type, H7N9 (semblable au type plus courant H7N7) vient de tuer deux personnes à Shanghai.
arrow 5 mars 2013. Génétique du comportement: un polymorphisme qui permet de prédire la réussite sociale? Un variant polymorphe (SNP) dans un gène d'un récepteur de la sérotonine semble être fortement corrèlé avec le succès social chez les hommes jeunes. Il est probable que ce type d'observation deviendra de plus en plus fréquent à mesure que nous aurons plus de séquences du génome humain. La réticence traditionnelle qui répond aux constats de la génétique devra faire face à ces résultats et produire une réponse socialement acceptable face aux inévitables variations génétiques.
arrow 13 février 2013. Un coronavirus semblable au virus du SRAS reste endémique Moyen-Orient. Un homme récemment rentré du Moyen-Orient et du Pakistan est en soins intensifs dans un hôpital de Manchester où on a confirmé qu'il a été infecté par un coronavirus d'un type semblable à celui qui a infecté plusieurs personnes récemment.
arrow 21 décembre 2012. Une épidémie de grippe aviaire chez les canards met l'Indonésie en état d'alerte élevé. Plusieurs centaines de milliers de canards sont morts en Indonésie à la suite d'une infection par le virus H5N1, d'une classe (clade 2.3) reconnue pour avoir infecté un homme dans la province Chinoise du Guangdong en 2011. Il est important de savoir si les mutations correspondantes font parties de celles qui ont été récemment identifiées comme particulièrement dangereuses.
arrow 14 décembre 2012. Le SRAS peut-il revenir ? Un virus cause de pneumonies mortelles est apparu récemment au Moyen Orient. On sait qu'il peut infecter des mammifères voisins de primates, en particulier, comme son cousin qui a été à l'origine du SRAS (Symptôme Respiratoire Aigu Sévère) au cours de l'année 2003.
arrow 4 décembre 2012. Une mauvaise herbe envahissante possède un extraordinaire pouvoir d'adaptation à de nouveaux environnements. Dans un contexte où des études trompeuses mettent l'accent sur les OGM, des espèces envahissantes posent de sérieux problèmes partout dans le monde. Discuter des OGM au lieu de s'occuper d'espèces véritablement dangereuses détourne les recherches nécessaires pour en prendre le contrôle et conduit à de nombreuses catastrophes écologiques. La mauvaise herbe asiatique à floraison annuelle Microstegium vimineum produit rapidement de nouveaux phénotypes qui lui permettent de survivre dans des environnements très différents de son lieu d'origine, ce qui permet la sélection de nouvelles mutations adaptatives, qu'il sera difficile d'éradiquer. Il est urgent de mieux connaître ces espèces "invasives" qui se répandent partout dans le monde.
arrow 24 novembre 2012. La surprenante virulence de l'épidémie causée par E. coli O104:H4 s'explique. Une grave épidémie causéee par une souche léthale d'Escherichia coli a affecté l'Allemagne et d'autres pays européens en 2011. Plusieurs facteurs de virulence ont été trouvés dans le génome, mais la pathogénicité particulièrement élevée de la bactérie n'a pas trouvé d'explication évidente. Des chercheurs américains viennent de découvrir qu'un bactériophage (virus) inséré dans le génome de la bactérie portait avec lui un gène codant de multiples modifications (par méthylation) du génome de la bactérie et que cela entraînait l'altération simultanée de l'expression globale des gènes de virulence.
arrow 3 novembre 2012. Une nouvelle maladie transmise par les tiques est apparue en Suisse. Les tiques transmettent de nombreuses maladies bactériennes et virales, comme l'agent de la maladie de Lyme (borréliose) ou le virus Crimée-Congo. Un nouvel agent pathogène, découvert seulement en 1999 et qui n'a pas encore de nom officiel reconnu (son nom provisoire est Candidatus Neoehrlichia mikurensis) provoque une fièvre récurrente. Plusieurs patients ont été découverts dans la région de Zürich, où environ 10% des tiques locales sont infestées par la bactérie. On ne sait rien encore sur l'efficacité de la contagion, mais la maladie doit être soigneusement surveillée.
arrow 30 septembre 2012. Un nouveau coronavirus avec des symptômes semblables à ceux du SRAS et une nouvelle fièvre hémorrhagique. Un nouveau coronavirus de chauve-souris préoccupe l'OMS après que des patients ont été découverts au Moyen-Orient manifestant des symptômes analogues à ceux du SRAS. Heureusement, la maladie ne se propage pas facilement, mais cela montre que les coronavirus reste un sujet de préoccupation. Comme dans les cas précédents (y compris une épidémie qui a affecté le porc dans les années 1980), le virus semble être en mesure de changer son tropisme de l'intestin au poumon. Un nouveau rhabdovirus (c'est la famille du virus de la rage), a été identifié comme cause d'une épidémie locale de fièvre hémorrhagique en République Démocratique du Congo en 2009. On ne sait rien sur son réservoir ni sur la voie de contamination, ce qui en fait un candidat possible pour une nouvelle maladie émergente.
arrow 8 août 2012. La maladie mortelle qui a tué de nombreux phoques l'an dernier en Amérique du Nord est une variante de grippe qui peut infecter l'homme. Une maladie particulièrement meurtrière, provoquée par un virus inconnu, a contaminé des phoques l'année dernière. L'analyse de l'ADN à partir de cadavres de phoques a révélé la présence d'un virus de grippe de type A, déjà connu pour infecter le gibier d'eau dans la région. Ce virus est un variant de la souche de grippe H3N8, apparemment mortel pour les mammifères. La situation doit donc être surveillée de très près car on peut craindre que le virus ne se propage beaucoup plus facilement d'un mammifère à l'homme que des oiseaux à l'homme.
arrow 4 août 2012. Le passage occidental arctique vers l'Asie est libre de glaces. Cette année établit un nouveau record pour juillet de la fonte des glaces au Pôle Nord.
arrow 2 août 2012. Les dangers d'un vaccin imparfait contre les pathogènes versatiles. Le Graal de la vaccination est de trouver un vaccin contre le parasite du paludisme ou le virus du sida. C'est une tâche très difficile (et certains ne croient pas qu'on y parviendra jamais) parce que ces deux agents pathogènes évoluent si vite qu'ils contournent les défenses de l'hôte induites par le vaccin. La situation est encore pire, comme l'a trouvé une équipe de scientifiques américains travaillant sur un modèle du paludisme chez la souris. En effet le vaccin peut conduire à la sélection de variants du parasite bien plus virulents que le parasite initial...
arrow 1 août 2012. Les petits d'hirondelles prennent soin de leur fratrie. Des chercheurs à Milan en Italie, ont montré que les petites hirondelles au nid, lorsqu'elles sont suffisamment nourries par leurs parents, réduisent leur quête de nourriture auprès des parents à l'avantage de leurs congénères lorsque ceux-ci ont été privés de nourriture. L'égoïsme peut donc s'adapter aux besoins de la fratrie, en particulier parce que cela limite le coût de la quête insistante de nourriture.
arrow 27 juillet 2012. Au moins trois populations d'hommes originaires d'Afrique constituent l'homme d'aujourd'hui, sans aucun signe de sélection positive. De récentes analyses génomiques montrent que deux grandes populations humaines sont issues d'un mélange avec des hominidés archaïques. Environ 1% -3% du génome des Eurasiens et des Amérindiens autochtones est d'origine Neanderthalienne. Et, chez les Mélanésienss de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d'Australie s'y ajoute une autre contribution dans leur génome rerpésentant 3,5% d'origine Denisovanienne.

Cela renouvelle le débat sur l'existence des races humaines, alors qu'on ne trouve pas de signes d'adaptation à des environnements nouveaux, et que le mélange avec hominidés archaïques a été la règle plutôt que l'exception. En effet, certaines populations d'Afrique subsaharienne semblent elles aussi montrer des signes de mélange avec encore d'autres hominidés anciens, différents de Néanderthal ou de Denisova. L'observation la plus remarquableà ce stade est que le polymorphisme humain peut être essentiellement expliqué par une série d'hybridations au cours de sa diffusion spatiale, et non par des événements résultant d'une sélection positive significative.

arrow 29 juin 2012. Nous comprenons mieux la production circadienne de la mélatonine, essentielle pour le sommeil. Une équipe dirigée par Peter McCormick de l'Université de Barcelone rapporte que les récepteurs adrénergiques forment un complexe avec les récepteurs D4 de la dopamine D4 et bloquent la production de mélatonine durant le jour. Ces travaux élucident le rôle jusque-là inconnu des récepteurs D4 dans l'hypophyse, et décrivent un nouveau mécanisme moléculaire qui contrôle la production de mélatonine chez les mammifères.
arrow 26 avril 2012. Hong Kong a suspendu l'importation de produits avicoles en provenance de la province du Liaoning en Chine continentale pour trois semaines. Un cas confirmé de grippe aviaire H5N1 à Dalian, Liaoning a été diagnostiqué. Le Centre for Food Safety de Hong Kong a mis en œuvre une réponse spécifique visant à interdire l'importation de volaille et de produits dérivés venant de régions touchées par des cas humains de la grippe H5N1.
arrow 25 avril 2012. Une maladie de peau mortelle, déjà détectée en 2011, tue des enfants au Vietnam. Une maladie jusque-là inconnue, observée pour la première fois l'an dernier, a affecté 161 jeunes gens et a tué 19 enfants dans une région pauvre du Vietnam. La cause de la maladie, qui semble contagieuse par contact, est inconnue. Comme dans le cas de la fièvre aphteuse elle affecte les mains et pieds, causant des éruptions cutanées et des crevasses. Dans un autre domaine de santé publique, il reste important de suivre l'évolution de la grippe aviaire H9N2: une étude Coréenne montre comment le virus se développe dans les élevages de volailles.
arrow 9 avril 2012. La mystérieuse maladie qui tue les phoques en Alaska atteint désormais les ours blancs. Les ours blancs du sud de la mer de Beaufort en Alaska perdent leur fourrure et ont des lésions cutanées. Ces symptômes ressemblent à ceux de la maladie qui a tué beaucoup de phoques l'an dernier. La cause de la maladie n'a pas encore été identifiée. Une maladie similaire est apparue chez les ours en 1998-1999.
arrow 12 mars 2012. Des cas d'infection grave causées par E. coli en 2006 en Norvège pourraient être apparentés à l'épidémie allemande de 2011 . Une souche virulente d' Escherichia coli d'origine inconnue a affecté la Norvège en 2006. Cette souche, appelée O103:H25 semble reliée à la souche O104:H4 cause de la grave épidémie de colibacillose en Allemagne l'an dernier. Les souches de 2006 et de 2011 transportent un bactériophage (virus) semblable et ont une organisation génomique très voisine. Cette observation réouvre la question de l'origine de ces souches pathogènes.
arrow 27 février 2012. Un virus émergent cause une épidémie en Europe. Le virus de Schmallenberg a été découvert en novembre dernier. Il infecte les ruminants domestiques. La voie de contamination n'est pas encore entièrement comprise, mais on soupçonne que le virus est transmis par des insectes vecteurs. Il s'agit d'un Bunyavirus. Cette famille comprend un grand nombre de virus à ARN simple brin négatif, qui infectent les animaux, les insectes et les plantes. Pour le moment on ne connaît pas de réservoir chez les animaux sauvages. Le virus ne semble pas causer de maladie humaine. Un quart des agneaux nouveaux-nés a de graves malformations quand leur mère est infectée par le virus.
arrow 29 janvier 2012. Plusieurs décès causés par le virus Nipah au Bengladesh; diagnostic confirmé de colibacillose O104:H4 chez des touristes français revenus de Turquie cet automne. Une activité sismique significative suggère une remontée de magma au sud de Santorin (Grèce). Le virus Nipah est endémique au Bangladesh, où il a comme réservoir des chauve-souris frugivores. Cinq personnes viennent de mourir de l'infection qui cause de graves encéphalites. La contagion est généralement indirecte, souvent causée par des dattes fraîches mal nettoyées. La souche du colibacille O104:H4 qui a causée une épidémie sérieuse chez des touristes revenant de Turquie est apparentée, mais distincte de la souche qui a causé l'épidémie allemande au printemps. Depuis quelques semaines l'activité du volcan qui se trouve sous Santorin s'est réveillée. L'activité sismique 50 km au sud ouest, qui se développe depuis quelques jours soulève la question de ce qui va se développer à court terme dans la région.
arrow 22 janvier 2012. Le gouvernement de Hong Kong informe sur le cas de grippe aviaire du 6 janvier dans la province du Guizhou. Un homme est mort de la grippe H5N1 dans la province du Guizhou, et on n'a pas pu relier son cas à un contact avec la volaille. Ce cas est donc à suivre avec attention. Une situation de ce genre s'est reproduite assez fréquemment depuis dix ans et il convient donc de ne pas le prendre trop au sérieux.
arrow 19 janvier 2012. Le Vietnam et le Cambodge annoncent la mort de patients atteints de grippe aviaire. Alors que ces pays n'avaient plus constaté de cas humains depuis plusieurs mois (deux ans pour le Vietnam) on déplore désormais deux décès. A Hong Kong le virus H5N1 a été identifié chez une aigrette.
arrow 6 janvier 2012. L'utilisation de carte de crédit pour payer son déjeuner a servi à identifier la source de contamination de la colibacillose O104:H4. C'est en utilisant les données issues du paiement par carte de crédit qu'il a été possible aux autorités sanitaires allemandes de remonter à la source de contamination qui a causé l'épidémie de colibacillose O104:H4 l'an dernier en Allemagne (des graines germées de fenugrec, probablement). Ce mode d'analyse épidémiologique, déjà utilisé à quelques reprises, est destiné à un grand avenir, comme l'est l'analyse des échanges sur la Toile.
arrow 3 janvier 2012. Les bâtiments neufs destinés aux bureaux du gouvernement sont contaminés par des Legionella à Hong Kong. La contamination de l'eau par des amibes porteuses de Legionelles est assez fréquente. Elle peut entraîner de graves infections pulmonaires si la densité des bactéries est à une unité formant colonies par millilitre. Le niveau constaté après qu'un fonctionnaire du gouvernement a été hospitalisé avec la maladie est 14 fois supérieur. Une enquête pour comprendre l'origine de la contamination se poursuit. Dans le même temps plusieurs mouettes rieuses mortes ont été trouvées porteuses du virus H5N1 de la grippe avaire.
arrow 1 janvier 2012. Les autorités sanitaires de Hong Kong maintiennent le niveau d'alerte à la grippe aviaire au niveau "sérieux". La région administrative spéciale de Hong Kong suspend l'importation de volaille de la région de Shenzhen qui entoure la résidence du patient qui vient de mourir de la grippe aviaire (H5N1).