"Mais qu'est-ce que c'est ?" demanda le patron à son employée.
La jeune femme venait de déposer sur son bureau un espèce de disque
rougeâtre qui ne ressemblait à rien de connu. Sa surface n'était pas
parfaitement lisse ; elle semblait même irrégulière, taillée
grossièrement. Comme si l'objet avait été extrait de la pierre.
"Je n'en sais rien, j'ai trouvé ça dans la carrière. Quand je l'ai
ramassé, il s'est mis à émettre une lumière rouge quelques secondes, et
puis c'est tout."
"Il était enfoui dans le sol ?"
"Non non, à la surface. Comme s'il y avait été déposé durant la nuit."
" Je vais voir ce que je peux en tirer. Merci."
La jeune femme s'éloigna. Lorsqu'elle fut partie, il tenta de se remettre
à ses comptes, mais l'objet attirait son attention, et l'empêchait de se
concentrer.
Comme il n'avançait pas, il finit par s'occuper de l'objet. À peine
l'eût-il touché qu'il se mit à émettre une lumière rouge, comme ce que
lui avait décrit son employée. Quelques secondes plus tard, la lumière
s'éteignit comme elle s'était allumée.
Il attrapa alors l'objet. Il pesait plus lourd que ce à quoi il
s'attendait, la sensation était la même que si l'intérieur contenait un
liquide beaucoup plus dense que de la pierre.
Malgré un examen minutieux de l'objet, il ne parvint pas à y trouver le
moindre mécanisme. Peut-être qu'en le brisant..?
Il attrapa un petit burin et un marteau, et essaya d'attaquer la surface
du disque à petits coups. La pierre rouge semblait résister : pas le
moindre éclat de pierre, quelle que soit la force avec laquelle il
frappait.
Pendant ce temps, très loin de là : "Ça y est, nous avons la preuve que
cette planète est habitée ! Nous pouvons aller la conquérir !"