Parking Interieur Nuit
	Une femme rentre en voiture dans son box et ferme le garage.
	Quand elle s'apprête à sortir, un bruit de pas dans une zone sombre la
surprend, et elle presse le pas pour rejoindre l'ascenseur. Alors que la
porte se referme, un bruit résonne de l'autre côté de l'ascenseur, et une
feuille traverse l'ouverture de la porte qui est en train de se refermer.
Une photo d'elle, à un endroit inconnu.

Rue Extérieur Jour
	Le lendemain, alors qu'elle marchait dans la rue, son téléphone
sonne. Un numéro caché. Elle décroche, et on entend une voix métallique :
"C'est vous". La femme prend peur et raccroche. De nouveau le téléphone
sonne, insistant. "Venez au café, juste en face de vous". L'appel se
termine, elle s'approche du café et entre.

Café Intérieur Jour
	Dans le café, une table attire son attention, près de l'entrée :
on y voit une grande enveloppe à son nom. Elle s'en empare et quitte
précipitamment le café.

Rue Extérieur Jour
	Une fois dans la rue, elle se dirige vers le parc. Elle n'a pas
l'esprit tranquille. Elle s'assied sur un banc et ouvre l'enveloppe. Elle
contient quelques photos d'elle. Plutôt des photos d'une personne qui
s'est déguisée en elle. Une première, où on la voit secourue par un
pompier alors qu'elle se trouvait au bord d'un pont. Une photocopie d'une
facture de l'hopital pour un lavage d'estomac.
Effrayée, elle décide de rentrer chez elle.

Immeuble Intérieur Jour
	Elle croise le concierge de son immeuble. Il lui tend une
enveloppe du même format que la précédente. Elle commence à avoir très
peur et monte vite dans son appartement.

Appartement Intérieur Jour
	Une fois arrivée, elle ouvre l'enveloppe. Une photo d'elle
sortant de l'armurerie, un pistolet dépassant du sac à main. Et une
facture d'achat d'un pistolet, à son nom. Et une seule balle achetée.
Elle s'enferme dans son appartement.

Appartement Intérieur Nuit
	La nuit est tombée, la femme est en chemise de nuit. On frappe à
la porte. Sa belle-soeur. Elle lui ouvre. Après une courte discussion, la
belle-soeur l'accuse d'avoir tué son frère, le mari de la femme. "Tu n'as
aucune preuve". "Non, je n'en ai pas besoin". La belle-soeur sort une
perruque et la met. Les deux femmes se ressemblent comme deux gouttes
d'eau. "Tu as trop bien joué la veuve affligée, j'ai joué pour toi le
rôle de la femme suicidaire." Un coup de pistolet. La belle-soeur pose le
pistolet dans la main de la femme et s'en va...