pollinisation

À propos

Samson AP

Je suis actuellement en doctorat au Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE) à Montpellier. Je travaille au sein du département Dynamique et Conservation de la Biodiversité. Ma thèse, intitulée, « Retour vers le passé : adaptation rapide et sauvetage évolutif chez les Plantes » est menée sous la direction de Pierre-Olivier Cheptou.

Mon travail, à la fois empirique et théorique, s'intéresse à l'évolution des systèmes de reproduction des Angiospermes dans le contexte du déclin des pollinisateurs. Pour cela nous utilisons l'approche dite d'écologie de la résurrection (resurrection ecology) avec mon modèle d'étude, la Pensée des champs (Viola arvensis).

[English version]

I am currently a PhD student in the Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE) in Montpellier, France. I am part of the department Dynamique et Conservation de la Biodiversité. My PhD thesis entitled "Back to the past: rapid adaptation and evolutionary rescue in Plants" is supervised by Pierre-Olivier Cheptou.

My work, both experimental and theoritical, is about the evolution of reproductive systems of Angiosperms in the context of pollinators decline. To answer our questions, we use the approach known as resurrection ecology on Field Pansy (Viola arvensis).

Projet de thèse

Le but de notre projet est d’étudier l’évolution des systèmes de reproduction chez les Angiospermes. Nous nous intéressons particulièrement au cas des plantes entomophiles. En effet, le déclin récent des pollinisateurs pose de nombreuses questions quant à l’évolution de l’interaction plantes-pollinisateurs. Nous nous intéressons exclusivement à l’évolution des Angiospermes au sein de cette interaction.

Pour le volet expérimental, nous utilisons l'approche dite d'écologie de la résurrection sur Viola arvensis. Nous comparons les individus issus de graines collectées il y a 20-30 ans à leurs descendants attendus, récoltés en 2021, issus d'une évolution libre en milieu naturel. Pour cela nous avons génotypé les individus et mesurons de nombreux traits phénotypiques, essentiellement liés à la reproduction.

Un volet plus méthodologique s'intéresse à l'approche d'écologie de la résurrection utilisée ci-dessus. Nous cherchons à identifier et quantifier les limites d'une telle approche.

Enfin un volet plus théorique s'intéresse au syndrome d’autofécondation, ainsi qu'à l’évolution vers l’autofécondation en général, et leurs conséquences dans une perspective de sauvetage évolutif.

[English version]

The aim of our project is to study the evolution of reproductive systems in Angiosperms. We are particularly interested in the case of entomophilous plants. Indeed, the recent decline of pollinators raises many questions about the evolution of plant-pollinator interactions. We are exclusively interested in the evolution of Angiosperms within this interaction.

For the experimental component, we use the so-called resurrection ecology approach on Viola arvensis. We compare individuals from seeds collected 20-30 years ago with their expected offspring, collected in 2021, resulting from free evolution in the wild. To do this, we have genotyped the individuals and are measuring numerous phenotypic traits, mainly related to reproduction.

A more methodological component focuses on the resurrection ecology approach used above. We seek to identify and quantify the limitations of such an approach.

Finally, a more theoretical component focuses on the selfing syndrome, as well as on the evolution towards selfing in general, and their consequences in a perspective of evolutionary rescue.

Publications

  1. Allan Raffard, Julien Cucherousset, José M. Montoya, Murielle Richard, Samson Acoca-Pidolle , Camille Poésy, Alexandre Garreau, Frédéric Santoul, and Simon Blanchet (2021)
    Intraspecific diversity loss in a predator species alters prey community structure and ecosystem functions
    PLoS Biology (19)3: e3001145
    doi: 10.1371/journal.pbio.3001145

Section qui demande encore à se remplir. À suivre …

Curriculum vitæ

2021–Actuel Doctorat, CEFE, Montpellier
2020–2021 Master en Écologie-Évolution, École Normale Supérieure
2020 Agrégé en Sciences de la Vie, de la Terre et et de l’Univers
2019–2020 Préparation à l'agrégation en Sciences de la Vie, de la Terre et de l'Univers, École Normale Supérieure de Lyon
2018–2019 1ère année de master en Écologie-Évolution, École Normale Supérieure
2017–2018 Licence de Biologie, École Normale Supérieure
2017 Admission à l'École Normale Supérieure, Paris
2015–2017 Classe préparatoire BCPST, Lycée Carnot, Dijon

Vous trouverez une version plus détaillée ici.

You can find a detailed version in english here.

Contact

samson.acoca-pidolle [at] cefe.cnrs.fr

CEFE
1919, route de Mende
34293 Montpellier 5
FRANCE